Background

L'histoire d'Aion

Au commencement il n'y avait qu'un Dieu, un Dieu tout puissant, nommé Aion.
Aion créa une race de serviteurs : les Balaurs. Constitués de plusieurs castes, les Balaurs sont une race de dragons humanoïdes. Mais ces derniers étaient très puissants, avaient une volonté indépendante d'Aion, n'étaient pas obéissant et finir par se rebeller.


Aion décida alors de créer une nouvelle race : les Daevas. Ils seraient individuellement moins puissants que les Balaurs. Ils auraient le sens de la loyauté envers Aion et seraient immortels. Alors que les corps des humains mutilés périront, les Daevas ranimeront leur dépouille en faisant appel au pouvoir de l’Ether. Malgré quelques risques d’amnésie, les Daevas n’ont absolument rien à craindre de la mort.
Ainsi les Daevas obéiraient à Aion, grâce a un concept de religion centré sur lui... le Dieu central du monde.

Les Daevas combattirent les Balaurs, les chassant de la partie principale du monde, les envoyant dans une autre dimension.

Les Balaurs chassés du monde, la paix était revenue pour les Daevas.

Mais seulement les Daevas se scindèrent en deux factions.
Ils se sont séparés car une partie des Daevas voulaient tuer les Balaurs jusqu'au dernier, tandis que d'autres voulaient arrêter cette guerre éternelle et tenter de faire la paix.

Les Balaurs voulurent eux aussi signer un traité de paix, mais il y a eu une trahison. Les Balaurs attaquèrent alors la Tour de l'Eternité en représailles et la brisèrent en deux.

Suite à cette catastrophe, le monde fut divisé en deux parties.
Les Elyséens vivant sur la partie basse du monde, territoires bercés par la lumière, tandis que les Asmodiens vivent sur la partie supérieure dans l'obscurité. Pour marquer d'autant plus cette division, les asmodiens décidèrent de modifier leur apparence pour ne plus ressembler à leurs frères ennemis, choisissant une apparence démoniaque, aux limites du bestiale.


A cause de cette division, ils sont devenus ennemis, s'accusant mutuellement d'être responsable de la destruction de la Tour d'Eternité.
Et chaque camp croit que pour survivre il doit éliminer l'autre.

Désormais il y a une guerre entre ces trois races, le but de chacune d'entre elles étant de pouvoir contrôler la Tour d'Eternité.

La communication entre le Dieu Tout Puissant Aion est les Daevas a été coupée et personne ne sait ce qu'il est advenu d'Aion. Tout ce que ce que nous savons est que pour survivre, chaque race doit protéger sa partie de la Tour d'Eternité et surtout empêcher que ses ennemis ne la détruisent ou s'en emparent.
Cette guerre a pour lieu principal, les Abysses. Situé au centre du monde, Cette zone est le résultat du cataclysme issu de la destruction de la Tour d'Eternité. Royaume cauchemardesque tiraillé entre chaos et désarroi, l'Abysses possède également les terres les plus riches et l'Ether y est omniprésent. La nature anarchique et imposante de l’Abysse en fait le théâtre de nombreux affrontements entre les trois factions. Les Balaurs après leur retour en ont fait leur royaume, ils y ont dressé de puissantes forteresses et feront tout pour conserver leur main mise sur ce territoire.

  
 

En tant que Daevas, les élyséens et les asmodiens se ressemblent sur de nombreux points, hybrides de divinité absolue et de mortalité fragile, ils peuvent voler là où l'ether est présent. A la différence du commun des mortels, les Daevas savent maîtriser l’ether. Bien qu’en théorie, les humains en aient aussi l’habilité, seuls quelques mortels y sont parvenus au travers d’efforts assidus et laborieux ; et même dans ces rares cas, leur réussite ne fut que partielle. Tous s’accorderont à dire qu'élyséens et asmodiens sont fondamentalement supérieurs au genre humain sur ce point.

L'Energie Divine est également une forme d'Aéther qui est obtenu au moment où il se libère de l'ennemi mort, il est alors absorbé par le joueur et converti sous forme d'énergie divine. C'est une force cumulative libérée à un moment stratégique du combat. Les mortels qui furent témoins de cette immense puissance l’ont baptisée Pouvoir Divin, un pouvoir si grand qu’il ne peut être maîtrisé que par les Daevas.
Cette puissance céleste peut être accumulée et utilisée pour semer chaos et destruction. Lorsqu’elle atteint son maximum, elle est libérée et peut causer des dégâts considérables aux éléments environnants.
L'Energie Divine peut également servir hors du champ de bataille, notamment pour concevoir des objets. Le minerai utilisé par les Daevas pour la création d’armes et armures de qualité supérieure peut être raffiné grâce à elle. Les éléments qui en sont imprégnés possèdent des vertus exceptionnelles.
L’Energie Divine est une ressource fondamentale dans Aion tant au niveau stratégique qu’au niveau économique


Ils jouissent d’une place particulière au sein des créatures d’Aion. Ils agissent en souverains et protecteurs des humains contre les races féroces telles que les Balaurs, les Kralls et les Mau. Les humains manifestent respect et gratitude à tous les Daevas pour la bienveillance et la protection qu’ils leur apportent.
Chacune de ces factions dispose d'une capitale à son image.
D'un coté Pandemonium, grande cité plongée dans la nuit, capitale des asmodiens. A la différence de Sanctum on ne sait que peu de chose à son sujet pour le moment, mais ce qui étonne est le contraste entre l'apparence bestiale des asmodiens et le luxe de cette ville, comme pour nous rappeler que, malgré cette séparation avec les élyséens, ils restent néanmoins des Daevas, créatures divines et éternelles.

 
Nous en savons beaucoup plus sur Sanctum. A l'origine, Sanctum était un château depuis lequel gouvernait le bienveillant Azariel. Lorsque la guerre contre les Balaurs et les Asmodiens s’intensifia, le palais devint non seulement un avant-poste militaire mais aussi un noyau social dynamique.
Après la grande catastrophe qui déchira le monde, les terres d’Elyséa furent dévastées. La reconstruction étant sans cesse menacée par les attaques fréquentes de races bestiales, les cinq Elyastes, y compris le Grand Elyaste Azariel, décidèrent d’unir leur magie pour élever Sanctum dans les airs, hors de portée de l’ennemi.
Grâce à un commerce florissant, Sanctum devint le coeur des activités administratives, militaires et économiques. Cependant, la position de la ville, sa surpopulation et la circulation incessante de biens et de personnes détériorèrent les conditions de vie à Sanctum et des faubourgs firent leur apparition sous la métropole flottante. Aujourd’hui, Sanctum est un complexe social prospère très important pour les élyséens, toujours gouverné par Azariel.
Sanctum est composée de structures illustrant parfaitement sa force et sa richesse : le Quai de l’aéronef, grand centre de commerce et de transport, et le Kibélium, la plus grande architecture d’Elyséa. Cette ville comporte également une arène d’entraînement pour les Daevas, des marchés, des banques et d’autres établissements nécessaires à sa croissance.
Bien que Sanctum soit le centre de la vie sociale, toutes les zones de la ville ne sont pas accessibles aux voyageurs. Selon les rumeurs, il existerait un district sacré réservé aux Daevas les plus vénérés. Et bien que cela soit difficile à vérifier, certains d’entre nous réussiront certainement à percer les secrets d’Elyséa.

 

Les Daevas et les hommes partagent leurs terres avec d'autres factions plus ou moins amicales.

Neutres, les Shugos entretiennent des relations cordiales avec les Elyséens et les Asmodiens et sont vus comme un peuple marchand au sein du royaume d’Atreia. Plus petits que la plupart des races de ce monde, les Shugos ont tendance à employer leurs talents de négociateurs pour éviter les conflits ; ils sont également très convaincants dans leur imitation du “mort”. La plupart des races sont conscientes du rôle que jouent les Shugos dans la société et les échanges commerciaux et seraient prêtes à les protéger s’il leur arrivait malheur.
Comment ne peut-on pas les apprécier ? Les Shugos sont extrêmement amicaux et en général d’humeur très joviale. Lors de la Guerre de Mille Ans, les Shugos ont réussi à obtenir le monopole du commerce et de l’échange sur l’ensemble du territoire. Mais après quelques années, un petit groupe de marchands Shugos commença à faire passer des objets en contrebande à travers les Abysses, entre les deux mondes. Ces Shugos sont connus sous le nom de “Nuage Noir”.
Restez sur vos gardes et ne vous attendez pas à ce que les membres du Nuage Noir soient aussi avenants que leurs cousins. La nation des Shugos comprend de nombreux marchands, banquiers et autres négociants que l’on retrouve souvent autour des ateliers et des zones artisanales.


Beaucoup plus agressifs, les Kralls sont l’une des nombreuses races barbares arpentant les terres d’Atreia. Ils sont caractérisés par leur immense force physique, bien supérieure à celle des Humains. Cette race sauvage puise sa force dans une désinvolture belliqueuse. Les Kralls ont mis à sac de nombreuses tribus avoisinantes et ont réduit en esclavage tous les survivants. Ils contrôlent désormais une grande partie des terres d’Atreia et continuent d’affirmer leur présence où qu’ils aillent. Les Kobolds, une race servile ayant élu domicile sur les terres des Elyséens, se sont alliés aux Kralls. De par leur nature misérable, ils se sont bien adaptés à leur asservissement, accourant au secours des Kralls à la moindre injonction. Ce n’est pas au combat que les Kralls ont le plus besoin d’eux, mais dans les mines où des centaines de Kobolds creusent le paysage élyséen. Attisés par un constant désir d’acquérir de l’ether, une forme d’énergie antique cristallisée découverte dans les tréfonds de la terre, les Kralls emploient autant de main d’oeuvre que possible. Cet ether sert à l’effort de guerre des Kralls. Bien que la culture krall, si on peut l’appeler ainsi, soit lamentablement primitive comparée à celle des Daevas, elle n’est pas totalement dépourvue de structure. Cette race est incroyablement organisée d’un point de vue martial, leur hiérarchie allant du simple gardien d’esclaves, à l’éclaireur, au guerrier ou encore au chaman.

               

Du coté asmodien, les Mau sont également une espèce humanoïde. Leur grande agilité et leur goût prononcé pour le combat en font un peuple très craint par les Asmodiens de Pandaemonium. Les tribus de Mau ont su s’adapter à leur environnement et vivent en parfaite harmonie avec la nature. Ils sont extrêmement courageux et belliqueux et ils n’hésiteront pas à montrer leurs crocs s’ils se sentent menacés. Les Mau utilisent des armes d’hast légères et très affûtées, parfaitement adaptées à leur style de combat, leur permettant d’affronter leurs ennemis à distance. Le combat rapproché n’est pas leur spécialité et, dans ce domaine, ils sont moins redoutables que les cruels Kralls. Malgré leurs atouts physiques, les Mau n’ont pas réussi à prendre le contrôle des territoires asmodiens pour une seule et unique raison : leur manque d’unité. Les Mau sont certes des individus très forts et intelligents, mais leur culture individualiste a divisé leur peuple en de petites tribus, ce qui rend leur système martial très désorganisé. Malgré cela, ils seront les premiers à se précipiter au combat si leur peuple est en danger.

 



Les Abysses ne sont pas en reste avec ceux que nous nommerons "les Colosses" (Tel que Ragnarok, Oméga..). Ces monstres seront différents de tous les monstres croisés dans les précédents MMOs. En résumé, il s'agit d'hommes/créatures qui existaient bien avant les Elyséens et les Asmodiens et qui ont été réveillés en même temps que la destruction de la Tour d'Eternité. Les Colosses n'appartiennent donc, ni à la faction des Elyséens, ni à celle des Asmodiens et ne sont pas non plus des Balaurs. Ennemis des 3 factions, ils représentent un énorme défi pour quiconque se dressera devant eux.

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de Aion ?

773 aiment, 288 pas.
Note moyenne : (1208 évaluations | 176 critiques)
6,6 / 10 - Bien
Evaluation détaillée de Aion
(778 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

2265 joliens y jouent, 5190 y ont joué.