Aion déploie sa mise à jour 7.0

La version occidentale d'Aion vient d'évoluer en version 7.0. Le MMORPG se dote d'une nouvelle classe jouable, l'Impressionniste, et ouvre les portes d'une nouvelle contrée de haut niveau, Dumaha, avec ses contenus PvE et PvP.

Impressionniste

En septembre dernier, la version occidentale d’Aion basculait en version 6.0 (avec la mise à jour « A New Dawn ») et faisait l’objet d’une profonde refonte visant notamment à rendre le MMORPG plus accueillant pour les nouveaux joueurs. Avec cette mise à jour « A New Dawn », la progression dans le jeu était bien plus directe, et les joueurs pouvaient ainsi se consacrer plus rapidement au contenu de haut niveau.
Aujourd'hui, la version 7.0 d’Aion est déployée sur les serveurs occidentaux du MMORPG exploités par le studio Gameforge, et cette nouvelle mise à jour majeure s’inscrit manifestement dans la continuité de la précédente : elle introduit une nouvelle classe jouable (l’Impressionniste) pour les joueurs enclins à créer un nouveau personnage et elle ouvre les portes d'une nouvelle contrée avec son lot de contenus inédits de haut niveau.

L’Impressionniste annonce la couleur

La nouveauté la plus notable de la mise à jour 7.0 d’Aion est sans doute la nouvelle spécialisation de l’archétype d’Artiste, l’Impressionniste, qui fait figure de pendant de la classe de Barde qu’on avait découverte avec Aion 4.0.

Plutôt original dans l’univers d’Aion, l’Impressionniste trouve son nom dans son utilisation des « palettes cinglantes » qui lui servent d’armes et lui permettent de « canaliser le pouvoir des couleurs de l'éther » pour affronter ses adversaires. À l’écran, l’Impressionniste projette donc des gerbes de peinture pour en faire voir de toutes les couleurs à ses ennemis. Mais au-delà des apparences, l’Impressionniste apparaît surtout comme une classe hybride dotée de nombreuses capacités hautes en couleurs qui lui offrent une palette d’actions très diversifiées.

Aion 7.0 : Impressionniste

Ainsi, les projectiles colorés de l’Impressionniste infligent des dégâts directs, progressifs ou décalés dans le temps, tantôt ciblés, tantôt à effet de zone – et on note au passage que si l’Impressionniste porte du tissu et attaque à distance, ces dommages sont des dégâts physiques (et non magiques comme de nombreuses autres classes d’Aion). C’est plutôt appréciable.
Et comme souvent pour les classes à distance, l’Impressionniste est surtout doté de diverses capacités lui permettant de contrôler ou contrarier la mobilité de ses adversaires : les dégâts peuvent temporairement assommer la cible, la réduire au silence ou réduire sa vitesse de mouvement, voire la pétrifier pour bénéficier de bonus de dégâts. Face à des groupes, l'Impressionniste peut regrouper plusieurs ennemis pour mieux taper dans le tas. Il dispose en outre de buffs augmentant sa puissance d’attaque et de debuffs réduisant les défenses adverses.
Et l’Impressionniste n’est pas qu’une classe offensive. La nouvelle classe dispose aussi de capacités pour se protéger : elle peut prodiguer des soins modestes et régénérer le niveau de mana, augmenter ses défenses physiques et magiques, dissiper les sorts qui entravent sa propre mobilité ou s'esquiver loin de l'adversaire après l'avoir frappé, ou encore s’immuniser contre la mort pour une durée limitée et reconstituer ses points de vie en cas de situations critiques.

On le comprend, l’Impressionniste apparaît donc comme une classe particulièrement puissante (on imagine néanmoins que, comme souvent, elle fera l’objet d’un rééquilibrage dans les prochains patchs du MMORPG), mais offrant surtout une palette d’actions suffisamment variées pour piquer la curiosité des amateurs d’optimisations.
Et avec le déploiement de la mise à jour, le nombre d'emplacements de personnages passe de 11 à 13. Qu’on soit novice ou vétéran, les joueurs curieux de se forger un avis concret sur la nouvelle classe pourront donc créer un Impressionniste sans avoir à sacrifier un éventuel précédent personnage.

La nouvelle contrée de Dumaha

Parallèlement à la nouvelle classe, la mise à jour s'adresse aussi aux joueurs vétérans qui souhaitent simplement continuer à faire progresser leur personnage principal. Dans cette optique, cette version 7.0 d'Aion ouvre également les portes d’une nouvelle contrée, Dumaha, résolument destinée à des joueurs de haut niveau – Dumaha est accessible via un téléporteur à Lakrum (la « nouvelle » zone de haut niveau d’Aion 6.0) et le lieu est arpenté par « divers monstres de raid porteurs d'objets précieux ».
Sur un plan narratif, la région est longtemps restée sous la domination du Seigneur balaur Apsu, jusqu'à ce qu’elle soit ravagée et conquise par Tiamat. Les habitants du lieu, les Snuwas, font toujours montre d’une certaine fidélité à Apsu (lui dédiant des autels) et il faudra prêter main-forte au Consortium Stella de Balauréa pour lutter contre les autochtones. Si la trame s'avère un brin nébuleuse, elle sert de cadre aux nouveaux contenus PvE et PvP de la mise à jour.

Dumaha
Dumaha

Les amateurs d’affrontements entre joueurs y trouveront ainsi une nouvelle « bataille de siège » reposant sur la conquête des autels imprégnés de la puissance d’Apsu et protégés par les Snuwas. La guerre de siège se tient deux fois par jour (à 14h et 20h) et se décline autour de trois autels : l'Ara Minima (15 minutes), l'Ara Mediocra et l'Ara Magna (durant chacune 20 minutes). Concrètement, la première faction à vaincre l'archiprêtre snuwa conquiert l'autel et à défaut, l'autel revient à la faction qui obtient le plus grand nombre de points.
Comme dans le cadre d’autres affrontements dans Aion, une faction en difficulté (qui échoue à plusieurs reprises à conquérir un autel) bénéficiera d’une aide ponctuelle, débloquant des portails supplémentaires, des buffs, voire des renforcements. De quoi, dans une certaine mesure, équilibrer les combats entre légions.
Et à l’inverse, les factions les plus efficaces pourront aussi débloquer des récompenses spéciales, sous certaines conditions (conquérir un autel béni par Apsu, par exemple). Dans cette hypothèse, les joueurs ont une chance de voir apparaître un PNJ leur donnant accès au « Laboratoire de développement de Stella », la nouvelle instance PvE de la contrée de Dumaha.

base_B_1.jpg
base_C_1.jpg

Le « Laboratoire de développement de Stella » prend donc la forme d’une instance de haut niveau (pour deux à six joueurs de niveau 80, jouable en difficulté facile ou normale, avec des récompenses à l’avenant).
Le lieu est présenté comme un « immense bâtiment dans lequel le Consortium Stella fabrique et transforme ses produits phare ». Selon la trame de l’instance, « un groupe d'anarchistes s'est néanmoins infiltré dans le Consortium Stella pour y voler la production locale, mais les déchets présents dans le laboratoire ont agi sur les indésirables, de sorte qu'ils ont perdu la raison et sèment la panique ». « Bien que le système de sécurité ait été activé, la situation n'est pas encore revenue à la normale » et les joueurs devront donc y remédier.

Laboratoire de développement de Stella
Laboratoire de développement de Stella

Comme souvent, la mise à jour s’accompagne aussi de nouvelles fonctionnalités améliorant l’expérience de jeu. En vrac, on peut notamment mentionner l’ajout d’un « mode d'emploi de l'objet » qui prodigue des informations sur l’équipement actuellement porté par un personnage et surtout sur les objets de meilleure qualité qui pourraient les remplacer. L'interface en précise la liste, mais aussi comment et où les obtenir. Avis aux amateurs d’optimisation.

On le comprend, cette mise à jour 7.0 se révèle riche de nouveautés, à la fois pour les nouveaux joueurs (qui pourraient être enclins à vouloir créer un personnage à un moment où une nouvelle classe fait son apparition dans le jeu) et pour les vétérans qui pourront explorer une nouvelle contrée abritant des défis à leur mesure. Pour les curieux souhaitant profiter de l’ajout de la nouvelle classe pour (re)découvrir Aion, la version occidentale du MMORPG est distribuée en free-to-play et localisée notamment en français. Le client de jeu peut être téléchargé sur le site officiel, à cette adresse.

Cet article s'inscrit dans le cadre d'une campagne publicitaire commandée par Gameforge, et est rédigé sans contrainte éditoriale d'aucune sorte de l'éditeur, ni consultation ou intervention dans le fond ou dans la forme.

Tester gratuitement Aion 7.0

Réactions (22)


  • En chargement...

Que pensez-vous de Aion ?

782 aiment, 296 pas.
Note moyenne : (1226 évaluations | 176 critiques)
5,7 / 10 - Assez bien
Evaluation détaillée de Aion
(786 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

2260 joliens y jouent, 5227 y ont joué.