Aperçu de la refonte majeure d'Aion 6.0: A New Dawn

Depuis son lancement il y a dix ans en Corée, Aion évolue régulièrement. Plus significativement aujourd'hui avec le déploiement de sa version 6.0 en Occident, qui fait évoluer drastiquement son contenu et les mécaniques du MMORPG.

Aperçu de la refonte majeure d'Aion 6.0: A New Dawn

Le MMO a cette originalité qu'il immerge les joueurs dans un monde qui a vocation à évoluer et s'enrichir. Les équipes de développement se heurtent alors néanmoins une problématique de taille : faut-il nourrir un univers toujours davantage (repoussant ainsi sans cesse les limites d'un monde déjà connu des vétérans pour leur permettre de vivre de nouvelles expériences sans jamais un regard en arrière) ou au contraire limiter cette course en avant pour s'assurer que les nouveaux joueurs puissent aussi aisément trouver leur place dans un monde qui évolue sans eux depuis des années ?
Les concepteurs de MMO disposent de quelques astuces pour surmonter à cette problématique : les uns imaginent par exemple de nouvelles classes jouables (pour encourager les vétérans à créer de nouveaux personnages et ainsi repeupler les zones de départ), les autres distribuent des boosts de niveaux pour permettre aux jeunes personnages de rejoindre immédiatement leurs ainés. D'autres encore font preuve d'un peu plus d'ambition et remodèlent plus drastiquement leurs univers, font apparaitre ou disparaitre des zones pour mieux répondre aux aspirations du moment et repensent parfois significativement les mécanismes de progression des personnages pour permettre aux jeunes et anciens joueurs de mieux cohabiter. C'est l'ambition de cette mise à jour 6.0 d'Aion, A New Dawn (qui intègre des composantes des mises à jour 6.0, 6.1 et 6.2 de la version sud-coréenne du MMORPG), qui vient d'être déployée sur les serveurs live européens du MMORPG de NCsoft et dont le détail se trouve dans une longue note de patch.

Une progression drastiquement repensée

Avec A New Dawn (traduit Envol en français), NCsoft fait significativement évoluer Aion : en termes graphiques, de contenu et de mécaniques, pour mieux se recentrer sur le coeur du MMORPG -- le end-game et les affrontements PvPvE.

Aion 6.0 : des objets inaltérables
Screenshot_6.0_Spoiler_04.jpg

Plus concrètement, dès les premiers pas dans le jeu, on comprend l'ampleur du lifting d'Aion. Si la version originale du MMORPG encourageait le joueur à arpenter l'univers de jeu de part en part, cette mouture 6.0 s'articule autour d'un leveling bien plus direct : une ligne de quêtes principales oriente le joueur à travers l'univers de jeu et la trame narrative, sans détour, pour permettre un enchainement rapide des niveaux -- par exemple, dès la fin du prologue qui permet d'atteindre le niveau 7, voire 8, le joueur accède à Haramel dont on se souvenait comme d'un premier donjon auquel on n'accédait pas avant le niveau 15 au moins, et après avoir complété moult quêtes secondaires. Dorénavant, la mise à jour permet de progresser vite et sans se disperser, et dans cette optique, plusieurs contrées jugées obsolètes ou superflues (comme Reshanta, Eltnen, Verteron, Théobomos, Morheim, Altgard ou Brusthonin) ont été modifiées voire supprimées de l'univers de jeu. On progresse ainsi rapidement au moins jusqu'au niveau 75, considérant que la mise à jour 6.0 rehausse le niveau maximum et permet maintenant d'atteindre le niveau 80.

Les compétences de chacune des classes ont aussi été drastiquement modifiées pour assurer un gameplay plus fluide et la progression évolue aussi avec l'apparition d'un système dit de « transformation » (qui remplace peu ou prou le système de métier). On peut dorénavant trouver des potions ou des cartes permettant de transformer l'apparence et les capacités de son personnage -- le personnage prend l'apparence et les capacités d'une autre créature. À bas niveau, ces transformations sont décalées (on croise moult joueurs transformés en ours polaire, pingouin, tigre et autre pirate, grâce à des transformations communes). Plus tard, on accèdera à des transformations plus imposantes mais aussi plus rares, classées Grandes, Ancestrales, Légendaires, voire Ultimes, au gré des cartes trouvées dans l'univers, fabriquées en fusionnant plusieurs cartes entre elles (sans risque de perte mais avec un coût en kinahs), voire dans la nouvelle boutique des sables dorés (à l'aide de lingots d'or, on y revient plus bas) via des parchemins débloquant des transformations aléatoires et de différents niveaux de raretés. Ces transformations octroient manifestement des bonus de statistiques parfois très significatifs et leur fabrication est aléatoire. On imagine donc que les joueurs les plus investis devront persévérer pour espérer obtenir les transformations les plus rares.

On prend conscience rapidement de l'ampleur de la refonte : le level design (bien plus direct, voire linéaire), la distribution de loots (plus généreuse et dès les premiers niveaux dans la progression grâce aux quêtes), l'interface et la gestion du personnage (plus intuitives et mieux organisées) ou les options de « qualité de vie » (ne plus avoir à faire moult allers et retours pour rendre des quêtes, de l'équipement qui ne risque plus de se briser quand on tente de l'enchanter, des PNJ qui parlent, des quêtes permettant de s'équiper efficacement jusqu'à haut niveau, ou encore des temps de chargements infiniment réduits) sont autant d'éléments repensés dans le cadre de cette mise à jour pour tendre vers un même objectif : permettre aux joueurs d'atteindre le contenu de haut niveau plus rapidement, afin de pouvoir se consacrer plus vite aux choses sérieuses. Car si la progression est accélérée (facilitée), le contenu de haut niveau n'a pas vocation à être édulcoré.

Lakrum, une nouvelle zone de haut niveau

On le découvre notamment dans la principale nouvelle zone qui apparait avec cette mise à jour 6.0, Lakrum. La contrée prend la forme d'une vaste zone PvPvE de haut niveau (pour les joueurs de niveau 75 à la périphérie de la zone et jusqu'au niveau 80 en son coeur), accessible après avoir rempli une série de quêtes et que les Elyséens et les Asmodiens ont vocation à se partager -- ou plutôt se disputer.

Dès les premiers pas dans Lakrum, le ton est donné : une série de quêtes et plusieurs marchands PNJ débloquent de l'équipement PvP et PvE de haut niveau, permettant de se préparer à ce qui nous attend sur place.

Screenshot_6.0_Spoiler_03.jpg

Dans le lot, si plusieurs des instances historiques d'Aion font l'objet d'une refonte (qui passe souvent par une difficulté accrue pour accueillir dorénavant des joueurs de niveau 75 à 80), Lakrum abrite notamment deux instances inédites : d'abord Laboratoire du Cubus de Kubrinerk, une instance solo pour un personnage de niveau 80 et ensuite l'Atelier de Prometun où six joueurs de niveau 80 devront contrecarrer les plans d'Ereshkigal qui a investi l'atelier pour y fabriquer une arme redoutable.

Et pour les joueurs davantage férus de PvP, le nord de Lakrum abrite également une forteresse que les deux factions du MMORPG ont vocation à se disputer -- il ne reste donc plus que cette forteresse de Lakrum, réunissant l'ensemble des joueurs des deux factions dans de vastes batailles. Et chaque joueur ou légion récolte maintenant des points de contribution dans l'optique de la capture de la forteresse et de la répartition des récompenses.

Une boutique des sables dorés

À haut niveau, la mise à jour 6.0 fait aussi évoluer le système monétaire d'Aion, impactant de facto la progression et les récompenses du personnage. Une nouvelle « boutique des sables dorés » fait son apparition dans le MMORPG et permet notamment d'acheter des consommables et des accessoires cosmétiques avec des kinahs (la monnaie du jeu qu'on connaissait jusqu'à présent).
Cette boutique intègre aussi de quoi améliorer son personnage grâce à des objets achetables contre des lingots d'or, une monnaie hybride que les joueurs vétérans d'Aion reçoivent en guise de compensation suite au déploiement de cette mise à jour 6.0 -- au regard du nombre de modifications apportées, des mécanismes et améliorations qui disparaissent avec la mise à jour 6.0, les joueurs reçoivent des lingots d'or en compensation qui permettent de remettre les personnages au goût du jour selon les nouveaux mécanismes 6.0. Ces lingots d'or s'obtiennent par ailleurs aussi dans le jeu, notamment dans les instances, et on peut échanger contre des kinahs dans la boutique, en quantité limitée (à raison de trois lingots achetables par jour).
C'est dans cette boutique en lingots qu'on pourra notamment trouver des parchemins de transformations -- dont on imagine qu'ils seront convoités par les joueurs de haut niveau. Et comme les transformations obtenues sont aléatoires, il faudra manifestement quelques essais (et donc un peu de farm) avant d'obtenir les plus recherchées.

***

screenshot_06.jpg

On le comprend, cette mise à jour 6.0 modifie significativement le contenu et les mécaniques d'Aion, avec l'ambition d'offrir une seconde jeunesse au MMORPG de NCsoft : si le titre se révèle manifestement plus linéaire et dirigiste dans la phase de leveling, il se fait aussi plus accueillant pour les nouveaux joueurs (il s'inscrit davantage dans l'air du temps).
Et que l'on ait déjà arpenté le monde d'Atréia dans un passé plus ou moins lointain ou que l'on soit simplement curieux de s'élancer dans le MMO et avide de s'investir dans ses mécaniques PvPvE, c'est peut-être le bon moment pour (re)découvrir Aion alors que l'ensemble des joueurs (ré)appréhende les nouvelles mécaniques du titre -- d'autant que pour l'occasion, onze slots de personnages sont disponibles, permettant à chacun de tester plusieurs classes et donc de les faire progresser aisément jusqu'au plus haut niveau. Pour mémoire, Aion est distribué en free-to-play et disponible en version francophone sur le site officiel.

Cet article s'inscrit dans le cadre d'une campagne publicitaire commandée par NCsoft, et est rédigé sans contrainte éditoriale d'aucune sorte de l'éditeur, ni consultation ou intervention dans le fond ou dans la forme.

Réactions (19)


  • En chargement...

Que pensez-vous de Aion ?

780 aiment, 289 pas.
Note moyenne : (1217 évaluations | 176 critiques)
6,8 / 10 - Bien
Evaluation détaillée de Aion
(782 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

2262 joliens y jouent, 5213 y ont joué.